Breguet, Inventeur du Tourbillon

L’année 2021 marque les 220 ans de l’une des plus grandes complications horlogères de tous les temps : le Tourbillon.

Breguet
Inventeur du tourbillon

Scrollez pour débuter le voyage

Breguet, inventeur du tourbillon

Tourbillon, 220ème anniversaire

Génial mécanisme à la complexité sans pareille, l’invention fut au centre d’une véritable aventure humaine,

qui contribue aujourd’hui encore largement à la notoriété de son créateur Abraham-Louis Breguet, et de sa Maison.

Calibre 581 de la Classique Tourbillon Extra-plat Automatique 5367
Calibre 569 de la Tradition Tourbillon Fusée 7047
Calibre 587 de la Classique Tourbillon et réserve de marche 5317
Calibre 558 de la Classique Grande Complication Tourbillon 3358

Le Tourbillon, une invention mythique

Compensant les effets de l’attraction terrestre néfaste à la précision chronométrique du mouvement, le Tourbillon est une invention brillante dans son principe et captivante dans son fonctionnement. L’ensemble du couple balancier spiral et de l’échappement est placé dans une cage mobile tournant sur elle-même, effectuant une rotation complète chaque minute.

Aujourd’hui, c’est à la Vallée de Joux, berceau de la Haute Horlogerie, que les garde-temps Breguet voient le jour. Les horlogers et artisans, animés par la même passion que le fondateur, créent de nouveaux modèles qui symbolisent à la fois un retour aux sources et la vision d’une marque tournée vers l’avenir.

Abraham-Louis Breguet

Le Tourbillon émane de l’esprit brillant d’un homme au parcours déjà riche. Né en 1747 à Neuchâtel, en Suisse, Abraham-Louis Breguet va entamer un apprentissage d’horloger et le continuer plus tard à Versailles et à Paris, où il arrive à l’âge de 15 ans. Dans la capitale française qui rayonne dans le monde entier, le jeune Breguet va suivre une formation théorique, notamment au Collège Mazarin, qui va faire de lui un homme d’une culture scientifique très solide, notamment en mathématiques et en physique. Un ingénieur avant l’heure.

Quand Breguet présente son idée et demande un brevet aux autorités, il a déjà une longue carrière à son actif. Il s'est installé à son compte en 1775 sur l’Ile de la Cité. Ses montres automatiques dites « perpétuelles » ont séduit le roi Louis XVI et la reine Marie-Antoinette puis toute la cour de Versailles. Ses nombreuses innovations techniques, son sens du design tout en sobriété et en minimalisme ont fait de lui un innovateur à la réputation internationale. Son nom se répand toujours plus dans les principales capitales et chacun commence déjà à l’imiter.

Le brevet du régluateur à Tourbillon

Si l’on considère que le Tourbillon a mûri dans l’esprit de Breguet entre 1793 et 1795 (séjour en Suisse), il se passe six années entre son retour à Paris et l’obtention du brevet le 26 juin 1801. Et il se passera encore six années entre l’obtention du brevet et les premières ventes qui démarrent bien lentement. On comprend alors que Breguet a sûrement sous-estimé les difficultés de mise au point de ce nouveau type de régulateur - encore un effet de son optimisme coutumier – et que les « dépenses considérables » et les « sacrifices » qu’il mentionne dans sa lettre au ministre de l’Intérieur ne se sont pas arrêtés en 1801…

Survolez pour découvrir

Un si long chemin

Plus de dix années sont donc nécessaires à Abraham-Louis Breguet pour développer et fiabiliser cette invention extrêmement complexe. Le maître parle de son invention à chaque fois qu’il le peut et profite des expositions nationales des Produits de l’Industrie qui se tiennent à Paris en 1802, 1806 et 1819 pour vanter ce mécanisme au moyen duquel les garde-temps « conservent la même justesse, quelle que soit la position, verticale ou inclinée, de la montre ».

Sûr de la pertinence de son invention qui peut être installée sur plusieurs types de garde-temps, Breguet et ses collaborateurs vont réaliser 40 Tourbillons entre 1796 et 1829, auxquels s’ajoutent 9 autres pièces qui ne seront jamais terminées et figurent dans les livres comme passées par pertes et profits, ferraillées ou égarées…

Survolez pour découvrir

Une renaissance fulgurante

La Maison Breguet entretint toujours avec soin les pièces produites par son fondateur ; elle se lança aussi dans la production de quelques nouvelles montres de poche à Tourbillon qu’elle vendit entre les années 1920 et les années 1950. Seuls quelques rares initiés en étaient informés.

Puis vint un renouveau aussi inattendu que fulgurant. Conçue pour les montres de poche généralement portées en position verticale, voici que l’invention d’Abraham-Louis Breguet fit une réapparition au milieu des années 1980 dans le boitier réduit de montres-bracelets beaucoup moins sensibles à l’attraction terrestre. Quel paradoxe !

Et depuis lors, le succès ne se dément pas et conquiert chaque année de nouveaux territoires. Si le gain en précision n’est plus l’atout majeur du Tourbillon aujourd’hui, l’amateur éclairé apprécie en lui la beauté d’une invention lumineuse et d’une page d’histoire humaine ainsi que la régularité rassurante d’un procédé révolutionnaire (dans tous les sens du terme) qui, 220 ans après, continue à parler à l’esprit humain.

Le sens d'un mot

Qui d’autre que Breguet pouvait proposer un tel projet, à la fois solide scientifiquement et tout de même un peu optimiste ? Il fallait toute cette conjoncture pour que naisse le projet baptisé « Tourbillon » par son inventeur, mot dont le sens est souvent mal compris et qui se référait à l’astronomie dans un sens oublié aujourd’hui.

Comme le mentionnent les grands dictionnaires du 19e siècle, reprenant à la fois Descartes et l’Encyclopédie, le mot désignait soit un système planétaire et sa rotation sur un axe unique, soit l’énergie qui faisait tourner les planètes autour du soleil. Bien loin de la signification actuelle de « rotation violente » ou de « tempête incontrôlable », le mot choisi par Breguet est bien celui d’un homme des Lumières qui observe le monde avant de l’imiter, en écho aux philosophes du 18e siècle qui voyaient dans l’horlogerie une représentation miniaturisée du cosmos.

Découvrez les modèles à Tourbillon en Boutique

- Classique complications 3358 -
Découvrir

Venez découvrir nos collections en boutique