Haute fréquence

Un accroissement de fréquence de l’oscillateur conduit à de réelles améliorations de la performance du balancier. La marche de la montre bénéficie ainsi d’une précision et d’une stabilité accrues.

ACCROISSEMENT DE LA FRÉQUENCE

Au cours des deux siècles d’existence de l’échappement à ancre suisse, qui équipe presque toutes les montres helvétiques de qualité, la fréquence n’a pas augmenté, ou uniquement de manière marginale. Pendant les cinq dernières décennies, la norme oscillait entre 18'000 et 28'800 alternances par heure, alors qu’un nombre très réduit de garde-temps décrivait 36'000 alternances par heure. L’accroissement de la fréquence des montres a toujours suivi un rythme lent. Une progression de 7000 alternances par heure était récemment encore considérée comme révolutionnaire. Maintenant, prenez la peine d’imaginer un accroissement qui ferait plus que doubler la fréquence habituelle pour atteindre 72'000 alternances par heure ou 10Hz.

En 2010, Breguet présente une réinterprétation esthétique du légendaire Type XX, le modèle Type XXII, premier chronographe mécanique de série avec spiral, ancre et roue d’échappement en silicium dont la fréquence a été augmentée à 10Hz ou 72'000 alternances par heure, marquant le 20e de seconde. L’utilisation de la haute fréquence donne une précision et un pouvoir réglant exceptionnels qui se reflètent dans ce chronographe dont l’aiguille des secondes effectue une rotation complète en 30 secondes. Ainsi, le déclenchement et la lecture du chronographe sont deux fois plus précis et il est alors possible de mesurer le temps au vingtième de seconde.

Breguet Type XXII 3880 10Hz

NOUVEAUX MATÉRIAUX

Le silicium permet d’alléger les composants mobiles de l’échappement et d’éviter les problèmes de lubrification liés aux hautes fréquences. Un des avantages du silicium est que cette matière ne réagit pas aux champs magnétiques. De plus, sa densité trois fois plus faible que celle de l’acier ou du laiton permet de réaliser des pièces plus légères pour une inertie moindre, alors que la matière reste très solide et hautement résistante à la corrosion ou encore à l’usure. L’abaissement de la masse de l’ancre a représenté une étape décisive dans le processus pour amener la fréquence de la montre à 72'000 alternances par heure.

La construction du balancier incarne une autre avancée déterminante. Breguet avait fait œuvre de pionnier en brevetant l’usage du titane pour les balanciers. La légèreté du matériau associée à des vis de réglage en or est non seulement idéale pour des mécanismes qui fonctionnent à des fréquences ordinaires, mais elle s’adapte parfaitement au Type XXII car la minimisation de l’inertie est essentielle à sa fréquence révolutionnaire.

L’augmentation de fréquence permet surtout à la marche de la montre de bénéficier d’une précision et d’une stabilité accrues en apportant des améliorations de la performance du balancier. Pour l’utilisateur, ces progrès confèrent à la montre une marche beaucoup plus précise. Les travaux menés sur la haute fréquence permettent ainsi d’entrevoir de nouvelles applications non plus réservées aux chronographes.

En 2012, Breguet définit un nouveau palier dans sa recherche de la perfection et dévoile la Classique Chronométrie 7727, un garde-temps aux résultats de marche exceptionnels rendus possibles grâce à une fréquence de 10Hz combinée à d’autres innovations de la Maison.

Breguet Classique Chronométrie 7727

해당 발명품

X
+
-