Régulateur de sonnerie magnétique

Système doté d’aimants et fonctionnant sur le principe de courant tourbillonnant (ou courant de Foucault) permettant de pallier les inconvénients des systèmes de régulation classique fondés sur la friction.

ROTATION SILENCIEUSE CONSTANTE

Comme pour toutes les sonneries, le mécanisme est alimenté en énergie par un barillet. Si un tel barillet était simplement relié à la sonnerie, les conséquences de la force déclinante du ressort se traduiraient par un ralentissement progressif du rythme de la mélodie, au fur et à mesure du désarmage du barillet. La méthode habituelle pour combattre ce phénomène consiste à construire un régulateur intégré au rouage qui commande la sonnerie. Toutefois, un régulateur comprend des composants rotatifs, et ces éléments produisent un son caractéristique qui altère la pureté mélodique. Pour pallier cet inconvénient, Breguet invente un régulateur silencieux, recourant pour la première fois dans la production de montres-bracelet mécaniques à des aimants.

Confectionnés en métal, les bras rotatifs sont encerclés par des aimants fixés sur la circonférence du régulateur. En tournant dans cet environnement magnétique, les bras métalliques produisent un champ électrique qui, au fur et à mesure de sa formation, s’oppose au champ magnétique des aimants. Plus la rotation est rapide, plus la résistance est grande et, inversement, plus la rotation est lente, plus l’opposition est faible. Il en résulte un dispositif qui assure une rotation constante, car l’accélération comme le ralentissement rencontrent une résistance opposée et d’une intensité identique.

En d’autres termes, la force centrifuge déplace vers l’extérieur les disques argentés du régulateur en les plaçant sous les aimants, qui tendent à freiner le mouvement de rotation. A une vitesse plus réduite, les ressorts repoussent les disques vers l’intérieur, afin de favoriser une accélération de la rotation.

MAGNÉTISME CONFINÉ

Il s’agit non seulement d’un système silencieux entièrement novateur, mais il supprime également un problème traditionnellement associé aux conceptions classiques du régulateur. La méthode habituelle pour assurer le réglage d’une sonnerie mécanique repose sur la friction : des bras rotatifs à l’intérieur d’un tube frottent contre les parois du cylindre pour ajuster la vitesse de rotation. Le contact entre ces deux composants ne produit pas uniquement un vrombissement, mais aussi une usure, qui s’accroît alors que les qualités du lubrifiant s’altèrent. En évitant le contact entre des composants en rotation et la paroi interne du cylindre, Breguet a réussi à éliminer simultanément le bruit et l’usure.

Breguet a entouré le régulateur d’une boîte en fer. Ainsi, les champs magnétiques du régulateur demeurent confinés à l’intérieur de la cage qui soustrait à leur influence les autres parties du mouvement. Deux autres spécificités de construction garantissent en outre que les aimants du régulateur ne portent pas atteinte à la précision de marche de la montre. En premier lieu, l’échappement et le spiral sont réalisés en silicium, qui est un matériau non magnétique. Et, en second lieu, l’architecture du mouvement a tenu compte de cette particularité en éloignant le régulateur du balancier et de l’échappement de la montre.

Doter une montre-bracelet du mécanisme d’une boîte à musique ainsi que d’un régulateur, garant de la constance du tempo, constitue déjà un défi. Toutefois les horlogers de la manufacture, non seulement soucieux de pallier les inconvénients des systèmes de régulation classiques fondés sur la friction mais d’en accroître les performances, ont également réussi la prouesse d’aménager un système innovant doté d’aimants et fonctionnant sur le principe de courant tourbillonnant (ou courant de Foucault). Ce régulateur magnétique écarte ainsi les questions d’usure, de bruits parasites et de besoin de grande quantité d’énergie tout en offrant une précision accrue.

En 2010, Breguet intègre en avant-première mondiale un régulateur de sonnerie magnétique au cœur du modèle 7800 “La Musicale”. La Maison démontre par ce procédé qu'à défaut de lutter contre les effets du magnétisme, elle avait pris le parti de les dompter pour améliorer le fonctionnement de ses mouvements.

해당 발명품

X
+
-